Carnet de route

Week end Multiactivité : spéléo, Escalade, Rando

Sortie :  Week end Multiactivité : spéléo, Escalade, Rando du 22/04/2017

Le 22/04/2017 par ROSSONI Stéphane

JOUR1 :

La voici enfin cette fameuse sortie Aveyronnaise !

Promise depuis longtemps et maintes fois décalée au calendrier, on a enfin fini par se retrouver ce samedi 22 Avril, pour une sortie multi-activités à la découverte de l’Aveyron. Certes, ici pas de montagne mais Rodez culmine tout de même à 625 m de moyenne et si on grimpe au sommet de la cathédrale, Alors la: on frôle les 700. Bref, au programme de l’escalade, de la spéléo, de la rando, de la chaise longue, des bons moments et de la bonne bouffe car c’est ça aussi l’Aveyron. C’est donc tout naturellement que l’on retrouve les premiers arrivés au MacDo de Rodez devant un «Mac déjeuné». Pour la gastronomie, c’est loupé mais promis, la prochaine fois, on rectifiera le tir et on proposera un RDV place du bourg devant la marchande de farçous. Une fois les «Mac cafés » avalés, et avec un petit quart d’heure de retard on décolle vers le site d‘escalade de Salles-la-source. Sont présents depuis Grenade et alentours : Laurent et son Fils Corentin, Michel S. et Brigitte, Michel B et sa sciatique ainsi que Ludivine. Fabien et Aurélie en provenance de Perpignan sont arrivés la veille et ont été hébergés chez l’habitant.

Nous arrivons vers 9H30 sur le parking défoncé du site d’escalade ou l’on retrouve la famille Gonzalez au grand complet : Sylvain, Malivan, Pierre, Cindy , Rémy et Jaz ainsi la fille de Sylvain et son compagnon. Eux aussi sont arrivés la veille et ont établi le campement familial sur la place du village de Salles-la-Source ou Claudine est resté avec le camping-car pour nous assurer une bonne place pour le pique-nique du midi. Donc nous voici au grand complet pour démarrer l’activité d’escalade. Après une courte marche, on arrive sur le secteur du doigt de l’ange avec les premiers rayons du soleil. On équipe rapidement en moulinette caca boudin (4a) et yaourt nature (3c) pour les enfants que l’on abandonne à la surveillance de papi Sylvain et Laurent. Fabien que l’on sent de plus en plus fébrile et impatient de grimper file rapidement dans l’axe hatif ( 5c) sur le doigt de l’ange. Michel S. quant à lui, bien plus prudent préfère «assurer» avec la belle fille sûre (4c) sur le secteur voisin du bloc. Même Michel B. qui était censé être là en touriste et à qui on avait promis la chaise longue enfile vite fait bien fait le baudard et les chaussons. Tout le monde trouve finalement son secteur, sa voie et son activité: lecture pour Brigitte, construction de pierres en équilibre pour Rémy, gambades pour Jaz et escalade pour les autres. La matinée passe vite et se termine par un dernier entrainement de remontée sur corde pour les amateurs de Spéléo de l'après-midi. On fini honorablement cette belle matinée vers 13H45 avec la récupération sportive d’une dernière corde récalcitrante.

On se retrouve enfin pour le pique-nique de 14H00 sur la place du village de salles-la-source où Valérie nous a rejoint. On a à peine le temps de goûter le guignolet de Michel que chacun se précipite déjà sur son casse-croute. Le repas s’allonge un peu et vers 15H30 on se sépare en 2 groupes: Filles et garçons. Coté filles, Michel B. emmène Ludivine, Cindy + Jaz, Brigitte, Aurélie et Valérie en rando sur les corniches du Créneau. Belle balade sur une boucle de 10 kms au départ du village. Coté garçons, on prend le temps de préparer le matériel de spéléo et on file en voiture, direction le fameux Tindoul de la Vayssière à 8 kms de là. Sont volontaires pour descendre au fond du trou : Michel S., Fabien, Speedy, Pierre, Laurent et moi-même. C’est vers 16H00 que l’on se gare juste au bord du trou. S’ensuit une laborieuse séance d’habillage en plein soleil pour ceux qui enfilent les combinaisons de canyon. En effet d’après le président du club spéléo de Rodez, il est possible de trouver beaucoup d’eau dans la galerie en cette période de l’année et il recommande de s’équiper avec les combis de canyon pour la descente. On emporte même un petit canot pneumatique au cas où. Bref ! Une fois tout le monde équipé et habillé pour l’hiver, Fabien part en premier installer la main courante et pose les 2 cordes de rappel pour descendre les 30 mètres jusqu’au fond du Tindoul. La descente est assez rapide et après une brève hésitation, on trouve le trou de souris qui nous permet de pénétrer dans la galerie principale. A l’intérieur, on découvre une large galerie sans grande particularité. La progression est toutefois rendu difficile par un sol très argileux et particulièrement glissant. Avec les combis de canyon, c’est encore pire et on étouffe de chaud. Seul, Speedy, en short semble avoir fait le bon choix vestimentaire et est le plus à l’aise pour marcher. Surtout que pour l’essentiel du parcours, à part quelques flaques, il n’y a pas d’eau. C’est seulement au bout de 700 m qu’un petit bruit de cascade se fait entendre et que l’on découvre un petit cours d’eau circulant sous un éboulis de rochers. Le lac est juste derrière. C’est la que les combis de canyon vont s’avérer utiles puisque c’est en nageant que Fabien, Michel et moi-même traversons le lac. On progresse ensuite quelques dizaines de mètres de plus, le long de ce qui est maintenant une véritable rivière souterraine puis on fait demi-tour pour retrouver nos camarades à l’entrée du lac. Avant de repartir, Speedy, Pierre et Fabien s’offrent même une petite séance de tyrolienne au dessus du lac grâce à la poulie double. Juste le temps d’une petite photo de groupe devant le lac et on refait en sens inverse le chemin de l’aller : toujours aussi pénible mais avec la fatigue en plus. Surtout que le meilleur reste à venir. En effet, une fois extirpé de la galerie il faut encore remonter les 30 mètres de cordes. Et la, c’est beaucoup moins rapide qu’à la descente. A la force des bras, des jambes, à grands renforts de râles et de souffle, même le bateau qui n’a servi à rien est remonté. Et oui ! A quoi ça sert Pierre de trimballer un bateau sous terre si c’est pour ne pas s’en servir ? Ben, c’était au cas où !

Finalement, à 20H00 passé, on est très sales, contents et sortis du trou sain et sauf. Le retour à Salles-la-source se fait sur les chapeaux de roues. Les randonneurs ont fini de randonner depuis bien longtemps et sont déjà repartis sur Rodez. On abandonne la famille Gonzalez à son campement sur la place du village avec la promesse de se retrouver le lendemain matin au même endroit à 9H00 précise. Puis on file retrouver le reste de la troupe sur le site de Combelles, où un mobilhome a été loué pour loger les nons ruthénois. C’est aussi là que se termine la journée par une bonne soirée : un peu de guignolet, quelques olives, 3 pâtes, un peu d’aligot, un et deux gâteaux d’anniv et zou, tout le monde au lit vers minuit.

JOUR 2 :

Au programme de cette 2ème journée : Rando à la chapelle de Saint-Jean-le-Froid au départ de Marcillac-Vallon. Pas de groupe aujourd’hui. On se mélange et c’est rando pour tout le monde.
Comme promis, on se retrouve au grand complet à 9H15 au campement Gonzalez place du village à Salles-la-Source. A notre arrivée, le campement est levé et bizarrement, tout le monde semble déjà prêt depuis un moment. Donc on ne traine pas, on fait profil bas et on trace la route jusqu’à Marcillac qui est éloigné de seulement 7 kms. En arrivant, on tombe sur le marché local du dimanche matin mais pas de panique: c’était prévu afin que chacun puisse s’approvisionner ! Pratique donc pour se ravitailler mais pas pour se garer. A ce niveau, c’est dispersion générale. Après quelques tours de village pour certains et quelques frayeurs de perte de porte monnaies pour d’autres, on fini par tous se retrouver et profiter sereinement du marché pour acheter les produits de premières nécessités : Fouace, ratafia, miel, saucisse sèche, fromage, etc.

Après une petite demi-heure d’emplettes, on se rassemble tous sur le parking du cimetière pour le départ de la rando. A part Rémy et Claudine qui nous rejoindrons directement à Saint-Jean-le-Froid en camping-car, tout le monde est sur le départ de cette grande ascension d’au moins 320 mètres de dénivelé avec un circuit en boucle d’une dizaine de kms. Corentin super motivé choisit même de faire le parcours en VTT malgré quelques passages assez abrupt pour le vélo. Effectivement, cela commence plutôt raide et le profil reste constamment montant jusqu’à l’arrivée à Saint-Jean-le-froid. Malgré tout, le trajet est particulièrement agréable au milieu des vignes, avec de beaux points de vue sur le vallon et le tout, sous un superbe soleil printanier. Que demander de plus ? La montée est rapidement expédiée pour les rudes montagnards que nous sommes et nous atteignons le «sommet» vers 11H45. Rémy et Claudine sont déjà là avec le camping car. Après une rapide visite de la chapelle, on profite du magnifique point de vue en attendant Valérie qui ne tarde pas de nous rejoindre pour attaquer le Pique-nique. Encore une fois, on investit les lieux et on s’installe pour un pique-nique prolongé à base de ratafia et de toutes  les bonnes choses achetées au marché. Vers 13H30, il est temps de repartir et on abandonne à nouveau la famille Gonzalez qui choisit de rentrer directement sans faire la fin de la rando pour être certain d’arriver à temps pour voter sur la région Toulousaine. Et oui ! On est le 23 Avril et c’est aussi la date du 1er tour de l’élection présidentielle. Nous nous remettons en route et là, c’est que de la descente. Corentin est récompensé de ses efforts de la montée et cela roule tout seul pour lui. Nous mettrons à peine une petite heure pour retourner à Marcillac. Juste le temps de prendre une bière au bistrot du village et il est temps de se séparer. Tout le monde est un peu pressé de partir pour arriver avant la fermeture des bureaux de vote. Seuls Fabien et Aurélie qui votent par procuration profitent un peu plus de l’hospitalité Aveyronnaise.

Au final, même si la journée de dimanche s’est terminée un peu vite, Valérie et moi-même sommes super heureux de vous avoir fait découvrir le pays Ruthénois.

A refaire avec grand plaisir ! On pense notamment aux absents de cette sortie ! Il nous reste encore pleins de lieux à vous faire découvrir et pleins de bonnes choses à vous faire goûter. ;-) !

A bientôt.

Stéphane.

PS: Le reste des photos sur le lien ci-dessous.

http://photos.google.com/share/AF1QipPtgM1b10XpdXlLvq5wTj2FwBlBqIyePQ7FHSKUYzToks51n3g13f0D4P685ewvwA?key=Yl9FNWRHZUZ5T1JaSVBKSUg4TDE1TVkwSlRKdGFR

 







LESPIEDSHAUTSLAIDS AFFILIE FFCAM
17 RUE ODERZO
31330  GRENADE SUR GARONNE
Contactez-nous
Tél. 06 88 08 44 34 / 07 87 35 46 30
Activités du club
Agenda