Carnet de route

Etangs de la Gardelle, du Roumazet et de la Soucarrane

Sortie :  Les étangs de La Gardelle de Roumazet et de la Soucarrane du 14/09/2019

Le 17/09/2019 par Marie VERA

Nous étions 6 participants à cette randonnée en boucle, nous faisant parcourir toute une série de lacs. Après un départ de Grenade matinal, Laurent et Grégory, qui participaient en tant que « découvreurs » de l’activité au club, Yolande, Ludivine, Stéphane et moi-même, nous mettons en route, mais des lunettes de soleil oubliées quelque part sur le toit d’une voiture permettent à Ludivine de commencer à s’échauffer tranquillement avec un petit sprint pour retourner les chercher ;-). Ce petit échauffement effectué, on attaque le vif du sujet : le chemin commence direct par une pente bien raide ce qui, comme remarqué par Stéphane, nous confirme que nous sommes bien en Ariège :-D Nous prenons très vite de la hauteur pour voir au loin l’étang de Soulcem, le sentier le long du Ruisseau de la Gardelle est plutôt agréable même si par endroit il vaut mieux avoir de grandes jambes car certaines marches sont bien hautes ! Nous arrivons tranquillement à un plateau où finissent de s’écrouler quelques orrys, sauf un encore entretenu et en fonction comme en témoigne la présence d’une porte cadenassée. L’endroit est propice à une petite pause et quelques échanges philosophiques, avant de poursuivre notre montée jusqu’au 1er des 4 étangs de la Gardelle : d’une couleur bleu-vert il donnerait presque envie de s’y baigner, mais sa température est dissuasive ! Nous y laissons nos sacs pour aller chercher en aller-retour les étangs n° 2 et 3, puis revenus à l’étang 1 nous poursuivons maintenant vers l’étang 4. Hé oui il faut suivre, car tout en admirant le paysage qui nous entoure, nous suivons par mégarde une sente qui n’est pas le chemin balisé, et nous nous retrouvons comme des chèvres des montagnes, à devoir désescalader quelques blocs rocheux surplombant l’étang 4 : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué :-D. Cet interlude ajoute de la découverte à la journée découverte de Laurent et Grégory ;-). La terre ferme et le chemin retrouvés, nous poursuivons en direction d’un col : ça grimpe dur à nouveau mais nous sommes récompensés par le point de vue à l’arrivée, l’étang de Roumazet nous parait tout petit au loin. Nous entamons la descente sans tarder, un vent froid balaye le col et les estomacs commencent à crier famine. Nous arrivons vite en bas mais un dernier petit effort (hé oui encore une remontée :-D) et nous atteignons donc enfin l’étang de Roumazet. Nous nous autorisons une pause d’une bonne heure, au bord de l’eau et au soleil, caché de temps en temps par des nuages qui se sont invités pour la sieste… Les bonnes choses ayant toujours une fin, il faut se remettre en route car il nous reste encore un peu de chemin avant le retour aux voitures et un dernier étang à découvrir. Pour cela il faut remonter vers un col (hé oui encore :-D) et notre dernier étang de la journée est juste derrière : l’étang de la Soucarrane avec en arrière plan quelques sommets dont les cimes sont encore saupoudrées par la neige tombée dans la semaine. Quelques pêcheurs sont là mais apparemment pas les poissons aux dires de certains d’entre-eux ! Ce dernier étang annonce la descente définitive pour le retour (cette fois promis, plus de descente qui remonte, plus de col à franchir ;-)). Encore un petit passage à désescalader : cette fois c’est pas moi, c’est vraiment le chemin :-D. Même si un randonneur passé par là avant nous avec son chien nous criera depuis l’autre rive qu’il est possible d’éviter ce passage en passant plus haut… Mais en tant que chèvres alpines maintenant confirmées, ce n’est pas ce petit obstacle qui va nous freiner et nous le passons sans encombre ! Nous reprenons la descente et plus loin, de chèvres alpines nous passerons à Saint-Bernard (en plus des moutons, chevaux et vaches croisés toute la journée, quelle ménagerie :-D) : en effet, nous dépannerons d’une bouteille d’eau et de sporténine un Monsieur d’un âge certain, bien fatigué (pour ne pas dire carrément épuisé…), qui aura présumé de ses forces sur la journée au vu de ses jambes qui le portaient à peine, son groupe cherchant un moyen pour venir le récupérer en voiture au pied de la descente… car effectivement, arrivé en bas, même si on voit la piste qui mène au parking, celui-ci est encore loin d’être en vue… nous suivons le cours d’eau, chemin presque à plat, puis un pont nous fait traverser la rivière pour rejoindre la piste, encore quelques km, certains impatients d’en terminer, partirons au pas de course (en fait comme des chevaux sentant l’écurie se rapprocher, pressés de goûter le houblon de fin de rando sûrement ;-)). Voici enfin les voitures, nous nous changeons rapidement (en tenue de soirée pour certains ;-)) car les nuages noirs et quelques éclairs sont visibles depuis plusieurs minutes. Nous arrivons sous les gouttes « chez Nini », café pittoresque des environs où nous profiterons au coin du feu de quelques rafraichissements bien mérités, avant de reprendre la direction de nos chaumières. Merci à tous pour votre bonne humeur et participation à cette longue boucle !

Les photos sont ici






LESPIEDSHAUTSLAIDS AFFILIE FFCAM
17 RUE ODERZO
31330  GRENADE SUR GARONNE
Contactez-nous
Tél. 06 88 08 44 34 / 07 87 35 46 30
Activités du club
Agenda