Carnet de route

Peña Montañesa et Sestrales

Sortie :  PENA MONTANESA ET SESTRALES du 11/05/2019

Le 19/05/2019 par WARNET STEPHANE

A l'attention de M. le Co-Président et Mme la Co-présidente du Club Alpin Grenade "Les piolets"

Objet: Réclamation à Propos de la sortie Pena Montanesa

Madame, Monsieur

Le Week-end du 11 et 12 mai fut l'objet d'une sortie organisée par le sus-nommé club de Montagne avec pour objectif l'ascension de 2 sommets situé en zone ibérique, la Pena Montanesa et le Pico de Sestrales.

Les participants en furent nombreux: Gilbert, Marie, Christian, Michel, Brigitte, Laurent, Corinne, Stéphane, Pierre-Yves.

Si les lieux et itinéraires choisis s'avérèrent fort intéressants de par leur points de vue exceptionnels sur l'envers de nos Pyrénées ainsi que par la vue plongeante vers les entrailles infâmes des canyons abyssaux, je me permettrais d'attirer votre attention sur quelques points qui, je le crois, requièrent des actions correctives immédiates.

En voici l'énoncé:

1- l'heure du départ: 4h45, un samedi matin,  Est-ce bien raisonnable ? D'autant que la qualité des routes Espagnole ne permet qu'une qualité de sommeil relative !

2- il n'était guère précisé dans l'annonce de cette expédition que la dénivelée serait positive ! 1350 m vers le haut ! Est-il humain d'infliger ceci à des jambes de bureaucrate ? L'on aura bien constaté les effets néfastes d'un tel effort sur les cuisses de Stéphane en proie à de sévère crampes pendant toute la descente de la Pena, ainsi que sur celles de Michel qui dût abandonner à 200m du sommet pour une sieste réparatrice.

3- Le balisage de l'itinéraire emprunté par une partie de l'équipe, par la vire del toro. Outre l'évidence qu'une vire aussi vertigineuse qu'étroite et escarpée n'aurait jamais pu être emprunté par un tel mammifère, je me permets de faire remarquer la piètre qualité du balisage du début de l'itinéraire, qui requit toute l'attention de l'équipe.

4- Le bivouac au col, lieu presque aussi venté que les lacs de Corones à l'Aneto, raviva immédiatement le traumatisme, oui je dis bien traumatisme, de ceux qui vécurent cette nuit de folie il y a bientôt un an. Est-il raisonnable de faire revivre aux traumatisés de guerre un nouveau bombardement ?

5- La température de l'eau du torrent dans lequel nous fîmes quelques ablutions mineures le dimanche midi, n'avait pas été au préalable élevée à 37°, et se situait plutôt autour de 8°,  ce qui démontre un fois de plus le peu d'attention apportée par l'équipe d'encadrants pour l'hygiène corporelle de l'équipe !

6- L'utilisation de seulement 3 roues sur 4 lors des virages sur les pistes espagnoles qui fit monter dans les tours la tachycardie de Michel, ce qui peut s'avérer dangereux à son âge !

Bien-sûr nous aurons apprécié la beauté des lumières sur les sommets enneigés des versants sud du Mont-Perdu au Taillon, le ballet des vautours et gypaètes, l'immensité de cet océan rocheux figé dans l'obscurité naissante, le souffle de vie d'Eole restituant à l'homme sa petite place dans l'ordre des choses.

Bien-sûr  vous trouverez à argumenter sur le plaisir manifeste que nous avons eu ensemble à parcourir ces chemin escarpés suspendus entre ciel et terre, en quête de grands espaces, de liberté et sûrement d'un peu de nous-même.

Cependant cela ne saurait donc estomper les points soulevés, qui je l'espère auront donc retenu toute votre attention dans un esprit qualitatif d'amélioration continue.

Je vous prie de bien vouloir agréer mes salutation distinguées

Votre dévoué

Stephane W.

Les photos ici
 

 

 






LESPIEDSHAUTSLAIDS AFFILIE FFCAM
17 RUE ODERZO
31330  GRENADE SUR GARONNE
Contactez-nous
Tél. 06 88 08 44 34 / 07 87 35 46 30
Activités du club
Agenda